29/06/2016

Brexit: communiqué du Front de Gauche 50


Le résultat du référendum britannique souligne brutalement l'état critique de l'union  Européenne et confirme la rupture qui s’accentue entre les gouvernants et les gouvernés.
L’exaspération du peuple britannique, confronté à l’austérité perpétuelle de la « concurrence libre et non faussée »  et subissant les conséquences économiques et sociales de décisions dont il est dessaisi a brutalement mis en lumière la déliquescence de cette Europe libérale.

Mais cette campagne a été instrumentalisée par l’extrême droite et les courants xénophobes. A la différence de la campagne menée en France en 2005 contre le TCE, fondée sur l'exigence d'une Europe sociale et solidaire, les animateurs de la campagne du Brexit, défenseurs farouches du capitalisme, ont délibérément donné une tournure identitaire et raciste à leur campagne en désignant les  immigrés et réfugiés comme boucs émissaires, alors que ce sont  les remises en cause de la démocratie, la destruction  des services publics, la précarité et la généralisation  de la pauvreté qui font le malheur des peuples.

Il est urgent d'abandonner la philosophie   ultra libérale qui .domine dans l'union européenne
La sortie de la logique financière de la mondialisation capitaliste et du modèle technocratique de la gouvernance constituent le seul chemin politique susceptible de refonder l'Europe.

En 2012 Hollande a fait le choix inverse en se pliant sans combattre à l'orientation qu'il avait prétendu vouloir infléchir. Ce renoncement parmi d'autres a aggravé la crise démocratique.

L'enjeu dès maintenant et dans le cadre des scrutins de 2017 est énorme.
La France doit et devra mettre tout son poids pour atteindre deux objectifs majeurs :

La refonte des traités européens

Le respect de la souveraineté 

25/06/2016

Loi Travail : mobilisation dans la Manche le 28 juin

Camille Senon, mémoire d'Oradour qui a refusé la décoration de Manuel Valls, dans la rue contre la loi Travail

Ce sera incontestablement l'une des photos marquantes de cette dixième journée de mobilisation contre la loi Travail. Camille Senon, 91 ans et mémoire vivante du massacre d'Oradour, défile à Limoges, elle qui a dernièrement refusée d'être distinguée par Manuel Valls.lire la suite



Brexit: les promesses n'engagent que ceux qui les croient...

capture d'écran empruntée à Médiapart

IL  n’aura pas fallu attendre longtemps pour que les mensonges des défenseurs du Brexit, Nigel Farage en tête, apparaissent au grand jour. Au lendemain de la victoire du « out » au référendum, le leader de Ukip (le parti d’extrême-droite britannique) et l’un des principaux militants pro-Brexit, revenait, lors d’un passage à la télé britannique, sur sa promesse de campagne. lire la suite

Bye-Bye Bruxelles: le blues du Royaume désuni

24 JUIN 2016 | PAR THOMAS CANTALOUBE
Le résultat du référendum connu, même le flegme britannique a disparu. Le choc est considérable. D'autant que les Britanniques réalisent que la sortie de l'Union européenne signifie aussi une période de profonde remise en cause des politiques et de ce qui faisait le ciment de quatre «nations».   lire la suite

22/06/2016

Ils ont osé!

Même la droite n'avait pas osé le faire ! La préfecture de police de Paris, par un communiqué paru aujourd'hui, vient d'interdire la manifestation intersyndicale prévue demain, de Bastille à Nation.

Ce gouvernement, affolé comme un chien en cage, incapable de tenir sa police, définitivement coupé de sa base sociale, qui était déjà bien flageolante, emploie maintenant les moyens les plus anti-démocratiques pour plaire à ses maîtres : les grands patrons du CAC40 et du Medef. Il faut dire que pour eux comme pour nous, l'enjeu est d'importance : ce sont des décennies de recul social qui se jouent dans cette partie, que nous ne devons pas perdre!

Le Front de Gauche de la Manche réaffirme son attachement au droit élémentaire de manifester, et sera présent dans les manifestations de jeudi, interdites ou non :

Cherbourg : 10H30 Place Napoléon
Avranches : 17H00 Place de la Mairie
Saint Lô : 17H00 Place de la Mairie


La dernière interdiction d'une manifestation syndicale est tristement célèbre : il s'agit de la manifestation du 8 février 1962  contre l'OAS, le fascisme et pour la paix en Algérie, et qui s'est terminée par le massacre d'état du métro Charonne !



communiqué de la Ligue des Droits de l'Homme du 21 juin 2016:



La menace du gouvernement d’interdire la manifestation organisée par plusieurs syndicats le 23 juin constitue une atteinte aux libertés publiques inacceptable.

Les organisations syndicales ne sont pas susceptibles de créer un trouble à l’ordre public. Croire, dès lors, que le gouvernement ne serait pas en mesure de faire face à d’éventuels perturbateurs relève de l’alibi.

Le droit de manifester est une liberté publique essentielle, et la restreindre en même temps que le gouvernement a empêché le débat parlementaire d’aller jusqu’au bout et se prépare à recommencer, revient à porter directement atteinte à la vie démocratique de ce pays.

Si le gouvernement persiste dans ses intentions, la LDH appellera à soutenir l’action des organisations syndicales au nom de la défense des libertés publiques.

carton rouge à Guenhaël Huet!


21/06/2016

Manifestations du 23 et du 28 juin




 Avranches: 17H00 Place de la Mairie


Cherbourg: 10H30 place Napoléon


 Saint Lô : 17H00 place de la mairie





































Interdiction de manifester, Petite revue de presse:

  • Valls en pleine crise d’autorité, Libération   Par    lire ici
  • Philippe Martinez : « François Hollande a trahi son électorat » Le Monde du 21 juin 2016
Propos recueillis par, Jean-Pierre Elkabbach, Michael Darmon et, Françoise Fressoz